Mélanie COUTURE, Fanny LE MORELLEC, Carolina BOTTARI, Guylaine LE DORZE, Mélanie LEVASSEUR, Stéphanie PINARD, Hélène PIGOT, Bonnie SWAINE, Catherine LALIBERTÉ, Sylvain GIROUX, Nathalie BIER
84e du Congrès de l'Acfas, Colloque 44 - L’effet buzz autour des laboratoires vivants : qu’advient-il après?, Université du Québec à Montréal
Année de publication :2016

Un laboratoire vivant (LV) est actuellement installé dans une résidence alternative accueillant des personnes atteintes de traumatismes crâniaux-cérébraux (TCC). Depuis juin 2013, une recherche-action est effectuée par le laboratoire DOMUS et le Centre de réadaptation Estrie. Ce projet porte sur la conception participative, l’implantation et l’évaluation d’un assistant culinaire (AC) pour les résidents ayant subi un TCC. Pour évaluer l’implantation de cet AC dans ce LV, des groupes de discussion focalisés et des entretiens semi-dirigés ont été réalisés avant, pendant et après l’implantation. De plus, les procès-verbaux des comités et le CV de l’étude ont également été utilisés afin d’explorer les principaux effets de cette collaboration à la fois sur les résidents, les préposés, les intervenants et les gestionnaires de la résidence ainsi que les chercheurs impliqués dans la recherche-action. Les effets principaux de cette collaboration en LV mis à jour sont l’acceptation et l’adoption de l’implantation de l’AC par les participants; ainsi que sa faisabilité et sa compatibilité avec le LV. Afin de valoriser ces résultats, nous mettons en place plusieurs actions à savoir : la rédaction d’un guide d’implantation, la publication des résultats dans des revues scientifiques et vulgarisées, la mise en place d’une capsule vidéo. Par ailleurs, un comité de valorisation a été créé et vise, à plus long terme, à déployer l’AC dans d’autres contextes.